L’équipe urologique prend en charge la pathologie urologique. L’urologie est une spécialité médico-chirurgicale qui traite les maladies de l’arbre urinaire des deux sexes (reins, uretères, vessie et urètre), celles de l’appareil génital masculin (prostate et organes génitaux externes) et certaines de l’appareil génital féminin (prolapsus).

 

L’équipe urologique utilise des techniques de chirurgie mini-invasive pour la prise en charge thérapeutique de ces pathologies. Elle a une grande expérience de la chirurgie mini-invasive, qui regroupe la chirurgie coelioscopique qu’elle pratique depuis 1997, et la chirurgie robotique qu’elle pratique depuis septembre 2013, date d’acquisition par la clinique du robot Da Vinci SI.

LA PATHOLOGIE UROLOGIQUE //

 

Les pathologies urologiques se divisent en plusieurs groupes :

 

- La cancérologie urologique

- La lithiase urinaire

- Le prolapsus génital et l’incontinence urinaire

- L’adénome prostatique

- Les pathologies de l’enfant

LA LITHIASE URINAIRE

 

La migration de calculs dans le système urinaire est à l’origine de douleurs souvent importantes appelées coliques néphrétiques. Leur soulagement se fait par l’administration de traitements médicaux en urgence. Dans 80% des cas, les calculs s’éliminent spontanément sans opération.

Dans les autres cas, le traitement des calculs sera chirurgical par des techniques mini-invasives. Grâce à ce mode opératoire, ils sont majoritairement réalisés en chirurgie ambulatoire.

 

 

La lithotritie extracorporelle

 

Elle fut  appelée familièrement « baignoire à calculs », car initialement les patients étaient en partie immergés pour la réalisation du traitement.

La clinique mutualiste Bénigne Joly est dotée d’un lithotripteur extracorporel Dornier depuis 2006 permettant une prise en charge rapide des calculs.


Le patient endormi est installé sur la table du lithotripteur, un coussin d’eau dans lequel se trouve la tête de tir est placé contre la fosse lombaire, le calcul est repéré soit par échographie soit par contrôle radiologique. Puis le calcul est pulvérisé en envoyant des ondes de choc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’urétéroscopie rigide et souple numérique avec fragmentation laser

 

Cette technique permet la destruction et l’ablation des calculs par les voies naturelles. On utilise soit un urétéroscope rigide pour les calculs situés dans  l’uretère (conduit qui véhicule l’urine du rein à la vessie), soit un urétéroscope souple numérique pour les calculs situés dans les cavités rénales. La fragmentation des calculs peut se faire soit par laser soit par un système mécanique.

 

 

La néphrolithotomie per-cutanée

 

Cette technique permet le traitement des gros calculs du rein par ponction directe du rein par voie trans-cutanée.

Lithotripteur extracorporel Dornier

L’INCONTINENCE URINAIRE

 

Chez la femme, le traitement de l’incontinence urinaire d’effort relève de la chirurgie en cas d’échec de la rééducation périnéale.

Une petite bandelette est placée sous l’urètre par voie vaginale (TOT ou TVT).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’ADÉNOME PROSTATIQUE : HYPERTROPHIE BÉNIGNE PROSTATIQUE

 

La prostate est une glande située sous la vessie, dans laquelle s’engage  le canal urinaire appelé urètre pour ensuite continuer dans la verge.

 

Avec le vieillissement, la prostate s’hypertrophie car une tumeur bénigne appelée l’adénome de prostate s’y développe. L’adénome prostatique vient enserrer l’urètre ce qui occasionne des troubles mictionnels. Les patients urinent alors plus souvent (pollakiurie), avec un jet plus faible (dysurie) et parfois des envies impérieuses. Des complications infectieuses peuvent survenir (cystite, prostatite), mais également hémorragiques (hématurie) ou de blocage urinaire (rétention urinaire). 90% des hommes souffriront de troubles urinaires prostatiques au cours de leur vie.

 

 

Le traitement de l’hypertrophie bénigne de la prostate est initialement médical (traitement alpha-bloquant, inhibiteurs de la 5 alpha-réductase, phytothérapie).

En cas d’échec ou d’échappement au traitement médical, le traitement est alors chirurgical. Plus de moitié des hommes atteints de troubles urinaires seront opérés de la prostate au cours de leur vie.

 

La résection endoscopique de la prostate reste le traitement de référence de l’adénome de prostate. Elle permet de lever l’obstacle en enlevant l’adénome prostatique par les voies naturelles soit à l’aide d’un « rabot » électrique, soit par laser. Pour les très grosses prostates l’ablation de l’adénome peut se faire par une petite incision abdominale (adénomectomie prostatique)

LA CANCÉROLOGIE UROLOGIQUE

 

Le cancer peut toucher tous les organes de l’arbre urinaire (reins, vessie, uretères et urètre) et génital masculin (prostate).

La chirurgie mini-invasive coelioscopique ou robotique s’appliquent particulièrement à la prise en charge de ces cancers, permettant une récupération plus rapide avec moins de cicatrices.

 

- Le cancer de prostate

- Le cancer du rein

- Le cancer de vessie

 

Le cancer du testicule, de la verge et des surrénales sont des tumeurs beaucoup plus rares.

 

LE PROLAPSUS GÉNITAL

 

Le prolapsus génital, vulgairement appelé « descente d’organes », correspond à la descente de certains organes pelviens chez la femme, qui viennent bomber dans le vagin. Il peut s’agir de la vessie (on parle de cystocèle), de l’utérus (hystérocèle) ou de rectum (rectocèle).

 

Le traitement chirurgical qui permet la correction du prolapsus est la promontofixation. Des bandelettes prothétiques  sont fixées entre  les organes et un ligament situé devant une zone du bassin. Cette intervention est là encore réalisée par laparoscopie, ce qui évite une ouverture du ventre, diminue les douleurs après l’intervention et permet donc une reprise plus précoce des activités.

LES PATHOLOGIES DE L'ENFANT

 

 - Les testicules non descendus (la cryptorchidie ou ectopie testiculaire).

 

 - L’hydrocèle : présence d’eau autour du testicule à l’origine d’une grosse bourse.

 

 - Le phymosis : le prépuce (peau qui recouvre le gland) présente une zone serrée à son extrémité, empêchant le décallotage du gland.

 

Elles sont toutes opérées en ambulatoire.

POUR PLUS D'INFORMATION :

 

Si vous souhaitez vous renseignez plus en détail sur la spécialité urologique et ses aspects, n'hésitez pas à consulter les sites Internet des associations urologiques ci-dessous : 

 

- L'Association française d'Urologie (AFU)

 

- European association of urology (EAU)

 

- American urological association (AUA)

 

- American society of clinical oncology (ASCO) & Society of urologic oncology (SUO)

 

 

Découvrez également nos fiches d'information détaillées ainsi que notre vidéothèque.

 

urologie dijon, urologue dijon, docteur toussaint, docteur turpin, docteur ferry, docteur toussaint dijon, docteur turpin dijon, docteur ferry dijon, toussaint urologie, ferry urologie, turpin urologie, urologue toussaint, urologue turpin, urologue Ferry

Centre d'Urologie Dijon des Docteurs Foahom-Kamwa, Phan, Toussaint et Turpin-Wendling (Bourgogne).

Point Médical . 3, Rond-point de la Nation . 21000 Dijon . tél : 03 80 65 39 00 . fax : 03 80 31 88 74

 Copyright © 2014 Jeanne Toussaint

Mentions Légales