BILAN URODYNAMIQUE //

 

 

 

Qu’est ce que le bilan urodynamique ?

 

Cet examen enregistre des volumes, des pressions, des débits et éventuellement l’activité électrique des muscles du périnée (partie du corps fermant en bas le petit bassin et traversée par les terminaisons des organes urogénitaux et digestifs). Ceci permet de mieux comprendre votre fonctionnement vésical et sphinctérien (muscle chargé de la continence urinaire).

 

 

Pourquoi cet examen ?

 

C’est un examen demandé en deuxième intention lorsque l’examen clinique et des explorations simples d’imagerie ne permettent pas de comprendre l’anomalie de fonctionnement de votre vessie et votre sphincter urinaire (exemple : avant une intervention pour incontinence urinaire ou après échec d’une première intervention).

 

 

Quelles précautions en vue de l’examen ?

 

En ambulatoire, inutile d’être à jeun.

Il est impératif d’avoir un contrôle d’analyse urinaire ou de bandelette urinaire négatif avant l’examen (l’examen peut être reporté en cas d’infection urinaire.

Signaler son traitement habituel à l’examinateur (apporter son ordonnance) car certains médicaments peuvent modifier le résultat de l’examen.

Se présenter avec une envie confortable d’uriner (vessie remplie mais pas trop pleine)

 

 

Déroulement de l’examen :

 

 

 

 

 

 

- DÉBIMÉTRIE : Uriner dans des toilettes spéciales permettant d’enregistrer la puissance du jet et le volume uriné

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- CYTOMANOMÉTRIE : En position assise, couchée ou gynécologique, permet d’enregistrer les pressions dans la vessie pendant son remplissage. Nécessite d’introduire une sonde très fine dans la vessie par le méat urétral et dans le rectum par l’anus. Examen pouvant être désagréable mais indolore, il est important d’être décontracté au maximum.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- PROFILOMÉTRIE URÉTRALE : Enregistre le tonus de votre sphincter urinaire lors du retrait de la sonde vésicale

 

 

Suites

 

Le passage de la sonde peut occasionner quelques brûlures ou gènes lors de la miction les 3 jours suivant l’examen. Pensez à boire abondamment pendant cette période pour bien « laver la vessie ».

 

 

Risques et complications

 

En cas de fièvre, difficultés à uriner, saignement urinaire important, douleurs persistantes, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Une infection urinaire peut survenir exceptionnellement et pourra être traitée efficacement par quelques jours d’antibiotiques. Tout le matériel utilisé est stérile et des précautions d’asepsie sont prises pour limiter au maximum ce risque infectieux.

urologie dijon, urologue dijon, docteur toussaint, docteur turpin, docteur ferry, docteur toussaint dijon, docteur turpin dijon, docteur ferry dijon, toussaint urologie, ferry urologie, turpin urologie, urologue toussaint, urologue turpin, urologue Ferry

Centre d'Urologie Dijon des Docteurs Foahom-Kamwa, Phan, Toussaint et Turpin-Wendling (Bourgogne).

Point Médical . 3, Rond-point de la Nation . 21000 Dijon . tél : 03 80 65 39 00 . fax : 03 80 31 88 74

 Copyright © 2014 Jeanne Toussaint

Mentions Légales